es créations d’emplois en augmentation en 2017

Aller en bas

es créations d’emplois en augmentation en 2017

Message  gdbabou le Mar 1 Mai - 5:19

L’INSEE vient de publier les chiffres des créations d’emploi au quatrième trimestre de 2017. Ils confirment les chiffres des trimestres précédents et amènent l’emploi salarié à une augmentation de 1,3 % par rapport à 2016 soit la création de 253 000 emplois dans le secteur privé en 2017. Mais la baisse du chômage est moins dynamique ! Décryptage.

53 300 créations d’emploi au quatrième trimestre

Au quatrième trimestre 2017, l’emploi salarié privé continue d’augmenter sur le même rythme qu’aux trimestres précédents : +0,3 %, soit 53 300 créations nettes d’emploi après 49 600 au troisième trimestre.

Le bilan annuel est positif

Sur un an, l’emploi salarié privé s’accroît de 1,3 % (soit +253 500). Hors intérim, il augmente de 0,2 % sur le trimestre (soit +45 200) et de 1,1 % sur un an (+208 000).

Comment se comportent les différents secteurs ?

L’emploi salarié privé continue d’augmenter modérément dans l’agriculture (+0,2 %, soit +500) et accélère dans la construction (+0,4 %, soit +4 900, après +0,1 %). Il se stabilise dans l’industrie (0,0 %, soit −400). Sur un an, l’emploi privé s’accroît de 21 300 dans la construction, tandis qu’il diminue de 10 100 dans l’industrie.

Cependant, il augmente de nouveau solidement dans les services marchands : +0,4 % (soit +53 200), comme au troisième trimestre. Hors intérim, la hausse demeure conséquente : +0,4 %, après +0,3 %. L’emploi non marchand privé se replie modérément sur le trimestre (−0,2 % après +0,1 %) mais augmente de 0,5 % sur un an.

Le dynamisme de l’emploi intérimaire

Au quatrième trimestre 2017, la hausse de l’emploi intérimaire est forte, du même ordre que celle du trimestre précédent : +1,1 %, après +1,5 % (soit +8 100 après +10 500). Sur un an, l’emploi intérimaire reste en très forte hausse (+6,6 %, soit +45 500).

Mais le paradoxe d’un taux de chômage toujours élevé

Si les chiffres de création d’emplois sont réjouissants, force est de constater qu’ils ne suffisent pas à amorcer une décrue rapide du chômage. Au dernier trimestre 2017, le taux de chômage en France (en sens du Bureau international du travail) a baissé de 0,7 point, pour atteindre 8,6% de la population active (8,9% avec les DOM). Il s’agit de son plus bas niveau depuis 2009.

Mais dans le même temps, le « halo du chômage », catégorie qui regroupe les personnes qui « souhaitent travailler », mais qui sont « classées comme inactives » a progressé. Leur nombre a progressé de 77 000 au dernier trimestre 2017. De même, si le taux de chômage au sens du BIT baisse, la réserve d’inscrits à Pôle Emploi ne suit pas la même courbe.

Les efforts des politiques publiques comme au niveau des entreprises sont toujours nécessaires.

gdbabou
Admin

Messages : 3385
Date d'inscription : 06/09/2012
Age : 53
Localisation : saubusse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum