Stress au travail : un quart des salariés français en état « d’hyper stress »

Aller en bas

Stress au travail : un quart des salariés français en état « d’hyper stress »

Message  gdbabou le Jeu 18 Jan - 10:03

Parfois qualifiée de maladie du 21e siècle, le stress chronique ou hyper stress touche de plus en plus de salariés. Selon l’Observatoire du Stress au travail, le cabinet Stimulus pointe un taux de 24 % de salariés en situation d’hyper stress, qui correspond à un niveau de stress si élevé qu’il met leur santé en danger.

Mots-clés
Stress au travail.
A l’occasion de la publication de son Observatoire du stress au travail, le cabinet Stimulus revient sur une des problématiques majeures du monde du travail : la santé psychologique des travailleurs français. À travers quatre ans et demi de diagnostics au sein d’un large panel d’entreprises françaises, Stimulus a pu recueillir les données issues de trois indicateurs :

les niveaux de stress ;
les manifestations d’anxiété et de dépression ;
les facteurs de stress ou risques psychosociaux.
Les différentes échelles de mesure utilisées possèdent de bonnes références scientifiques et permettent de distinguer des niveaux ou des états différents selon leurs scores (Lemyre & Tessier, 1998 ; Zigmond & Snaith, 1983 ; Gollac & Bodier, 2011).

État de santé
L’étude met en avant un niveau d’hyperstress, une forme aigüe de stress qui peut multiplier les risques pour la santé (dépression, burn-out ou accidents cardio-vasculaires par exemple), pour 24 % d’un panel de 32.000 salariés. Ces résultats sont comparables à ceux publiés par l’Agence européenne de sécurité et santé au travail qui recense 22 % de salariés victimes d’hyperstress. Les femmes semblent plus touchées que les hommes (28 % contre 20 %), tout comme les séniors. Ainsi, chez les 40-50 ans et les plus de 50 ans, les taux montent à respectivement 27 % et 26 % d’hyperstress, contre 20 % pour les moins de 30 ans. Selon les auteurs de l’étude, ces chiffres correspondent à la tranche d’âge au sein de laquelle on retrouve les cas les plus fréquents de burn-out et suicides au travail. Parmi les salariés du panel, 51 % connaissent peu de stress au travail.

Les plus grandes différences se trouvent au niveau des secteurs d’activité, où les chiffres varient du simple au double :

les professionnels de « la santé humaine et des actions sociales », des « arts, spectacles et activités récréatives », des « services » et des « activités financières et d’assurance » (avec respectivement 42 %, 31 %, 29 % et 28 % de salariés en hyperstress) semblent les plus touchés ;
tandis que les professionnels des « transports et entreposage », du « commerce », de « la production et distribution d’eau, assainissement, gestion des déchets et dépollution » et de « l’industrie manufacturière » (avec respectivement 20 %, 21 %, 21 % et 21 % d’hyperstress) sont moins concernés.
Anxiété et dépression
Conséquence du stress au travail : la moitié des salariés interrogés présentent un niveau élevé d’anxiété (manifestations importantes d’anxiété ou probabilité de pathologie) et un salarié sur six a probablement un trouble anxieux, au sens médical du terme. Ici encore, les femmes apparaissent comme plus touchées que les hommes (57 % avec un niveau élevé d’anxiété contre 47 %, et 18 % de pathologie anxieuse contre 14 %).

Un tiers des salariés présentent un niveau dépressif élevé (manifestations dépressives importantes ou probabilité de pathologie) et 6 % ont probablement une dépression, au sens médical du terme. Les femmes sont un peu plus concernées que les hommes (31 % avec un niveau dépressif élevé contre 28 %, et 7 % de dépression probable contre 6 %). Les niveaux dépressifs élevés progressent avec l’âge (23 % chez les moins de 30 ans et 28 % pour les 30-40 ans, pour atteindre 31 % pour les 40-50 ans et les plus de 50 ans) mais aussi en fonction de l’ancienneté dans l’entreprise.

Facteurs de stress
Pour bien comprendre les sources du stress au travail, l’étude s’est penchée sur un échantillon de 8.217 salariés répartis dans 17 entreprises. Les auteurs précisent, entre autres, l’intérêt de prendre en compte deux aspects des facteurs de stress : leur taux d’exposition et leur impact. Ainsi, indépendamment de leur fréquence, certains facteurs génèrent beaucoup de stress et d’autres beaucoup moins.

Les sources de stress au travail ou facteurs de risques psychosociaux sont nombreuses et variables en fonction des personnes ou des activités, néanmoins certaines sont constantes. En cause, le travail lui-même et notamment le fait de « devoir traiter des informations complexes et nombreuses » conjugué au « manque de temps » concernent respectivement 72 % et 62 % des salariés et leur impact en termes de stress est très fort. Les changements touchent aussi fortement les salariés français, avec 88 % d’entre eux qui estiment que « leur métier nécessite de s’adapter sans cesse » et 76 % pour qui il est « impossible de prévoir leur travail dans deux ans ». Enfin plus de la moitié des salariés (56 %) déplorent un manque d’autonomie et en particulier la « non-participation aux décisions touchant leur travail ». Un tiers regrettent le manque de soutien moral quand 27 % relatent que l’ambiance est mauvaise.

Pour lutter contre l’hyperstress, la plupart des études scientifiques arguent que c’est bien à l’entreprise d’œuvrer pour limiter les sources de stress. En effet, une gestion individuelle du stress n’a qu’une efficacité limitée dans le temps quand les causes de ce stress ne sont pas traitées. La prévention des risques psychosociaux doit prendre en compte les différentes contraintes qui pèsent sur le stress dans les environnements de travail et identifier les facteurs organisationnels qui génèrent ces contraintes. Depuis quelques années, la médiatisation des méfaits du stress au travail, les risques économiques et juridiques poussent les entreprises à agir pour protéger leurs collaborateurs. Néanmoins le constat reste alarmant et les actions de prévention encore trop insuffisantes.

gdbabou
Admin

Messages : 3298
Date d'inscription : 06/09/2012
Age : 52
Localisation : saubusse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum